Les orchestres de jeunes et le “made in France”

Suzanne Gervais 06/09/2018
« C’est colossal ! » répond Laurent Bayle, quand on lui demande quel est le nombre d’instruments qui composent le parc de Démos. Un instrument par enfant, à raison d’une centaine d’enfants par orchestre et de trente orchestres. Pour l’instant. Ces instruments, achetés à prix moyen, sont relativement fragiles. « Nous aimerions privilégier tel ou tel luthier, mais nous sommes tenus de lancer un appel d’offres pour chaque acquisition », poursuit le président de la Philharmonie.

Pour lire la suite (76 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous