Béatrice Berrut, de la Suisse à l’Ecosse

Pablo Galonce 06/09/2018
La pianiste concilie son amour de la musique et sa passion pour le whisky. Elle est même diplômée en la matière de l’université des Highlands ! Portrait-dégustation.
Tout dans la vie de Béatrice Berrut la poussait vers le piano, à commencer par une mère qui, dans la maison familiale du Valais suisse, lui a donné le goût de l’instrument. L’interprète remarquée de Liszt (deux enregistrements à ce jour chez Aparté) n’a toujours pas quitté son pays et continue à s’épanouir au clavier. Mais si la musique reste le moteur de sa vie, elle ne saurait combler tous les sens. Depuis peu, la pianiste a ajouté à son CV une nouvelle compétence qui, elle, ne doit rien à son pays ni à sa famille : avec son diplôme de l’université des Highlands en Ecosse, Béatrice Berrut est désormais experte en whisky.

“Baiser de feu”

Avec sa voix douce, elle retrace les étapes de sa passion pour l’élaboration et la dégustation de la boisson nationale écossaise, un art tout aussi raffiné et complexe que la musique : « Il y a une dizaine d’années, un ami britannique m’a parlé du whisky fumé qu’il buvait. Ça m’a intrigué : comment une boisson peut-elle être fumée ? Je me suis donc rendue dans le pub de ma ville et j’ai demandé que l’on m’en serve un. Dès la première gorgée, son intensité m’a frappée. C’était comme découvrir un nouvel univers, une culture dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Après cette première libation, j’ai continué à essayer d’autres whiskies et je me suis rendue en Ecosse afin de visiter une distillerie. Depuis ce premier baiser de feu, le whisky continue à me bouleverser. »

Pour lire la suite (70 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous