Découvertes pianistiques

Alain Pâris 26/09/2018
Heureux pianistes qui se voient proposer régulièrement des partitions inédites de grand intérêt : soyez curieux, la dernière moisson en vaut la peine !
Des surprises, la nouvelle édition critique de la musique de Franz Liszt entreprise par Editio Musica Budapest continue à nous en réserver. Le volume supplémentaire 14 (œuvres pour piano) est consacré principalement à des versions initiales ou alternatives de l’Arbre de Noël et de la troisième des Années de pèlerinage. La version de l’Arbre de Noël généralement connue est celle qui fut publiée en 1883 par Fürstner. Liszt avait apporté de nombreuses modifications par rapport à l’édition parue chez Gutheil à Moscou en 1880, probablement sans son assentiment. Mais il y a encore un autre état antérieur, la toute première version de 1876, éditée ici d’après le manuscrit. On sait que Liszt modifiait ses œuvres au fil des exécutions. Le délai qui sépare la date de composition de celle des premières éditions explique les différences sensibles que l’on peut relever. Les variantes sont reproduites en regard, ce qui facilite la comparaison. Mais là où l’éditeur excite le plus notre curiosité, c’est dans la troisième des Années de pèlerinage, avec six versions différentes de la première pièce (“Angelus” ou “Aux anges gardiens”). On suit le cheminement de Liszt qui transforme un petit bijou en une méditation profonde, deux fois plus longue, et va jusqu’à modifier le chiffrage des mesures (3/4 d’abord puis 6/8). Les états premiers des autres pièces du même cahier sont aussi révélatrices. En complément, ce volume supplémentaire 14 comporte les versions originales de certaines pièces comme La Lugubre Gondole ou l’Elégie.

Pour lire la suite (71 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Articles en relation :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous