Chef de chœur : une profession en pleine mutation

Laurent Vilarem 26/09/2018
Début septembre, le conservatoire de Puteaux accueillait le 3e congrès international des chefs de chœur. L’événement, organisé par l’association A Cœur joie, réunissait près de 250 participants pour trois journées
de concerts, conférences et ateliers. Etat des lieux.
Dans le vaste hall du conservatoire de Puteaux, une foule studieuse se presse. Rencontres et manifestations se succèdent, sous l’œil attentif de Jacques Barbier, président d’A Cœur joie : « Ce congrès a pour but que les gens se rassemblent. Les chefs de chœur n’ont pas ou peu de contacts entre eux depuis la fin de leur formation, si bien qu’il est indispensable de créer des moments comme celui-ci où la profession se retrouve. Nous tâchons non pas de créer un lobby, mais de mettre en synergie les efforts de tous, qui restent encore un peu enfermés dans les chorales auxquelles ils appartiennent. » Peu de professions ont connu un bouleversement aussi profond que le métier de chef de chœur. Autrefois, et l’exemple d’A Cœur joie fondé par César Geoffray en 1947 le prouve, le chant choral était quasi uniquement amateur. Le chef de chœur était bénévole, sorti le plus souvent du cru, et les formations qu’il suivait dépendaient essentiellement de l’origine (diocésaine, municipale, scout…) de l’ensemble. Avec la création dans les années 1970 de classes de chant choral, le métier s’est professionnalisé, entraînant une explosion, tant du nombre que de la qualité. Les répertoires ont gagné en diversité, et la démographie des chorales a également évolué. On retrouve désormais des chœurs de jeunes ayant fait des études musicales, donnant des programmes très spécialisés, alors que le chant choral n’avait longtemps été qu’une activité de loisirs.

Pour lire la suite (81 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Articles en relation :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous