Antoine Payen, musicien du rire

Instrumentiste et humoriste, deux professions que tout oppose ? Pas si sûr ! Violoncelliste à l’orchestre de l’Opéra de Limoges, Antoine Payen incarne aussi sur scène le clown Tonycello.
Le regard farceur d’Antoine Payen s’attarde sur son jus de citron. « C’est bien la première fois que je prends ça. Mais pas de bêtise ! On recrute des musiciens cet après-midi et j’assiste aux auditions. » Au café La Bibliothèque, situé à deux pas de l’opéra de Limoges, tout le monde connaît Antoine Payen. Avec son humour et son air faussement nonchalant, ce violoncelliste tout juste âgé de 40 ans sait animer une salle.
Notre musicien grandit à Lille, puis à Roubaix. A l’époque, difficile d’imaginer qu’il deviendra violoncelliste. Sa mère est infirmière, son père électricien. De surcroît, Antoine obtient un bac scientifique puis étudie en prépa HEC. Pourtant, comme son père, il aime la musique et, depuis ses sept ans, son violoncelle n’est jamais très loin. Il étudie aux conservatoires de Lille et de Rueil-Malmaison, passe l’agrégation de musique avec succès puis, en 2009, intègre l’orchestre de l’Opéra de Limoges.

Pour lire la suite (85 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous