Fausses notes à l’Opéra de Bordeaux

Suzanne Gervais 30/10/2018
La guerre semble déclarée entre l’Orchestre national Bordeaux-Aquitaine et son directeur général, Marc Minkowski. Mi-octobre, les musiciens ont distribué des tracts aux passants devant le Grand Théâtre de Bordeaux. Une manière de protester contre une mesure prise par leur direction.
L’affaire a fait grand bruit. Les 13 et 14 octobre, pour l’ouverture de la saison lyrique, les musiciens de l’Opéra national de Bordeaux-Aquitaine (ONBA) ont joué… dans la rue. Ils reprochaient à leur direction de leur avoir préféré Les Musiciens du Louvre, la formation musicale créée par Marc Minkowski. C’est en effet cet orchestre qui a été choisi pour assurer les représentations de l’opéra de rentrée, La Périchole d’Offenbach.

Conflit d’intérêts

« Pour la première fois, ce ne sont pas les musiciens de l’Ocherstre national Bordeaux-Aquitaine qui jouent à cette occasion », souligne Jean Bataillon, délégué syndical CGT de l’orchestre, qui proteste contre un choix de programmation « inacceptable ». Une décision aux allures de conflits d’intérêts… qui passe mal. Les musiciens pointent un déficit de communication entre la direction et l’orchestre : « En mai, lors de la traditionnelle présentation de la nouvelle saison aux musiciens, Marc Minkowski s’est bien gardé de nous dire que Les Musiciens du Louvre ouvriraient la saison », poursuit Jean Bataillon.

Pour lire la suite (84 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous