Cites, les instruments de musique bientôt exclus ?

Marc Rouvé 31/10/2018
Le groupe de travail réuni à Sotchi en Rusie a longuement débattu du commerce du palissandre.
Dans la vie courante, être visé par une procédure d’exclusion est rarement une chose agréable, mais dans le cadre de la réglementation Cites (organisation internationale chargée de la préservation des espèces), l’exclusion des instruments de musique prendrait un tout autre sens et serait accueillie avec soulagement par les professionnels du monde entier. Si rien n’est joué pour l’instant, le 70e comité permanent de la Cites, qui s’est terminé le 5 octobre dernier, marque une avancée significative.

 En effet, après des heures de négociation au sein d’un groupe de travail spécifique sur les annotations, dont fait partie l’équipe CSFI/Cafim (chambres syndicales française et européenne) aux côtés des autres représentants de la coalition internationale des instruments de musique et de musiciens, un consensus a finalement été trouvé sur une proposition de texte pour la révision de l’annotation 15 (voir le détail de la décision qui s’y réfère ci-dessous), celle-là même qui régit le commerce du palissandre. Validé par le groupe de travail des annotations, puis adopté en session plénière par le 70e comité permanent de la Cites (réuni pour l’occasion à Sotchi, en Russie), le document prévoit une exclusion des instruments de musique en tant que produits finis. Certes, il ne faut pas crier victoire trop vite, mais cette première étape démontre l’influence positive de l’important travail d’explication entrepris par la CSFI/Cafim auprès de la Cites depuis deux ans. Désormais, il faut attendre mai 2019, moment où l’annotation 15 sera soumise au vote de la Cop18. Le texte peut être adopté en l’état ou modifié, selon l’avancée des discussions. Dans tous les cas, il devra recueillir une majorité des deux tiers des votants pour être définitivement adopté. Si la prudence s’impose tant que le texte n’est pas voté, on ne peut que se féliciter du travail effectué, qui a permis une véritable prise de conscience de la part des membres de la Cites quant aux spécificités du secteur des instruments de musique. Tous les regards sont désormais tournés vers le Sri Lanka, qui accueillera la Cop18 en mai prochain.


Extrait du document 17 (relatif à l’annotation 15)

Le groupe de travail a trouvé un consensus sur la révision de l’annotation 15 actuelle et recommande l’approche suivante :
Tous les produits et parties, sauf :
– les feuilles, les fleurs, le pollen, les fruits et les graines ;
– les produits finis d’un poids maximum du bois de l’espèce inscrite de 500 g par article ;
– les instruments de musique finis, les parties finies d’instruments de musique et leurs accessoires.

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous