Pianiste et prêtre

Guillaume Tion 14/11/2018
Jean-Claude Pennetier mêle une carrière de concertiste international à une intense activité religieuse. Avec la même recherche d’absolu.
Jean-Claude Pennetier est un homme discret qui n’apprécie pas le mélange des genres. Ce pianiste reconnu, notamment pour ses interprétations de Fauré et de Debussy, est aussi prêtre orthodoxe. Les individus qu’il est amené à côtoyer dans l’un des deux mondes ne connaissent pas forcément son second visage. Il ne fait pas étalage de sa foi pendant ses concerts, ni ne joue pour ses fidèles lors des liturgies. Aussi, quand on demande à ce musicien de 76 ans au regard clair, attablé face à nous dans un restaurant chartrain, s’il se sent davantage pianiste ou prêtre, il répond illico : « Les deux. Je suis totalement pianiste et totalement prêtre. » L’adverbe “totalement” n’est pas anodin et résume bien la personnalité en recherche de profondeur de cet organiste contrarié. Son parcours pianistique n’a oublié aucun virage et n’a reculé devant aucune pente. Soliste international, interprète de musique de chambre, créateur d’œuvres contemporaines, mais aussi compositeur, ou encore chef d’orchestre, et enfin enseignant. Jean-Claude Pennetier est un omnivore musical, un dévoreur tranquille qui continue de se produire et enseigne toujours la musique de chambre, à l’IESM d’Aix-en-Provence. Le violoncelliste Roland Pidoux, compagnon de trio (avec Régis Pasquier) depuis une quarantaine d’années, loue sa « sonorité exceptionnelle » et sa « connaissance parfaite des styles ». « Cette richesse de son, ample, et qui sait aussi se fondre sans agressivité, est précieuse et a suscité un élan pour la musique de chambre », complète Pidoux, admiratif revendiqué.

Pour lire la suite (74 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous