Confidentiel : Crise à Ars Nova

Antoine Pecqueur 10/12/2018

Le nouveau directeur musical de l’ensemble, Jean-Michaël Lavoie, souhaite renouveler l’équipe artistique. Mais les musiciens ne comptent pas se laisser faire…

Après avoir été dirigé pendant près de trente ans par Philippe Nahon, l’ensemble Ars Nova vient de changer de chef. C’est le jeune franco-canadien Jean-Michaël Lavoie qui occupe désormais les fonctions de directeur musical de cet ensemble basé à Poitiers et spécialisé dans la musique contemporaine.

A peine quelques mois après sa prise de fonctions, Jean-Michaël Lavoie entend faire le ménage. Dans un email envoyé le 4 décembre à l’attention des musiciens de l’ensemble, document que nous avons pu consulter, le nouveau directeur musical écrit : « Je prévois de faire un renouvellement de l’équipe artistique dès 2019, ouvrant la possibilité de revoir la distribution des projets qui n’ont pas encore été créés. Avec tout le respect que j’ai pour vous tous, et en toute objectivité, je crois qu’il est essentiel d’apporter ces ajustements pour favoriser le développement de l’ensemble tel que je le conçois sous ma direction musicale et dans le cadre de son nouveau projet artistique. » C’est-à-dire que les musiciens qui jouent dans cet ensemble, certains depuis plusieurs dizaines d’années, risquent tout simplement de plus être appelés.

On peut des lors s’interroger : souci légitime de renouvellement artistique ou casse sociale ? Est-ce légalement possible de ne plus faire appel à des musiciens intermittents employés avec régularité pendant de nombreuses années ? Et pourquoi Jean-Michaël Lavoie n’a-t-il alors tout simplement pas monté son propre ensemble ad hoc ? Les pouvoirs publics, et notamment l’Etat, vont devoir arbitrer. Les musiciens de l’ensemble comptent bien ne pas se laisser faire et envisagent déjà les différents recours possibles.  Le cas d’Ars Nova pourrait bien faire jurisprudence au moment où plusieurs ensembles spécialisés sont confrontés au départ de leur chef. Une transition à suivre de près.

Antoine Pecqueur

Pour lire la suite ( %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous