Fusillade à Strasbourg. Témoignage : "On ne pouvait ni rentrer ni sortir"

Suzanne Gervais 12/12/2018

Hier à l’Opéra du Rhin, à Strasbourg, les musiciens de l’Orchestre symphonique de Mulhouse sont restés confinés pendant des heures à l’intérieur du bâtiment, suite à la fusillade qui a éclaté en centre-ville, aux alentours de 20 heures, peu après le début de la représentation d’une opérette d’Offenbach. Le bassoniste Thomas Quinquenel y jouait.

"Le concert a commencé normalement. Ce n’est qu’au moment de l’entracte que les équipes de l’Opéra ont annoncé que tout le monde devait rester à l’intérieur : il y avait eu une attaque à 300 mètres de là. L’ambiance était tendue : on ne connaissait pas encore le nombre de victimes, nous étions tous sur nos téléphones. On ne pouvait ni rentrer ni sortir. La harpiste, qui ne jouait que dans le troisième acte n’a donc pas pu entrer. Elle a attendu dehors, à 50 mètres du bâtiment, au niveau des contrôles de sécurité. Nous avons attendu une quarantaine de minutes dans l’incertitude, puis il a été décidé qu’on continuait le spectacle. Je vous avoue que l’ambiance était étrange : il y avait un drôle de décalage entre le sujet de l’opérette, drôle et potache (ndlr:Barkouf ou un chien ou pouvoir d’Offenbach), et l’actualité de la soirée. Et puis on savait que le tueur était en fuite. Mais c’était, je crois, une bonne idée de se remettre à jouer. De toute façon nous étions tous bloqués à l’intérieur : autant faire et écouter de la musique.
Le spectacle s’est terminé normalement. A ce moment-là, personne ne se rendait compte de l’ampleur de l’attaque… Il y a eu une nouvelle annonce : on allait pouvoir sortir, mais par petits groupes. Nous, les musiciens, avons finalement pris le bus pour rentrer à Mulhouse. Nous donnons normalement une autre représentation demain, à Mulhouse. Mais compte tenu de la journée de deuil annoncé aujourd’hui par le maire de Strasbourg, tous les concerts et événements de la journée sont annulés. Nous verrons."

Propos recueillis par Suzanne Gervais

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous