Debussy, un dernier tour de piste

Alain Pâris 09/01/2019
Le propre des anniversaires, c’est de susciter un enthousiasme qui s’essouffle au fil des mois avant de disparaître, l’année écoulée. Debussy n’échappe pas à la règle et doit céder la place à Berlioz et Offenbach. Et pourtant…
La musique de Debussy a toujours tenté les orchestrateurs. Mais le maître veillait. Seuls quelques fidèles ont eu le droit d’orchestrer certaines de ses pièces : Caplet, Büsser, Koechlin. Ravel également. Mais toujours sous son contrôle. On sait aussi que Caplet a largement participé à l’orchestration du Martyre de saint Sébastien et, dans une moindre mesure, des Images pour orchestre. Mais ce qui est frappant, c’est que Debussy lui-même n’a que très rarement cherché à orchestrer ses propres œuvres : quelques mélodies, La plus que lente et la Berceuse héroïque. Toutes ces versions sont regroupées, avec l’orchestration de deux Gymnopédies d’Erik Satie, dans le dernier volume paru de l’édition monumentale entreprise par Durand sous la houlette de Denis Herlin et Edmond Lemaître (Musica Gallica – volume préparé par Robert Orledge). J’aime beaucoup l’anecdote citée dans l’avant-propos qui retrace les circonstances dans lesquelles l’orchestration des Gymnopédies aurait vu le jour : Satie se mit au piano devant un petit groupe de musiciens et joua quelques-unes de ses pièces. Devant la médiocrité du jeu de l’auteur de Parade, Debussy intervint et prit amicalement sa place : « Attends, mon vieux, je vais te faire entendre ta musique. » D’après le chef d’orchestre Gustave Doret, chez qui se tenait cette réunion, les Gymnopédies sonnèrent alors miraculeusement, pleines de couleurs et de nuances. « Il ne reste plus qu’à les instrumenter ainsi », ­s’exclama-t-il. Ce qui fut fait. Difficile de faire la part du vrai et du faux, mais l’anecdote méritait d’être connue.

Pour lire la suite (69 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous