Est-il possible d’éduquer l’oreille ?

09/01/2019
La violoncelliste et pédagogue Estelle Huet vient de remporter le prix de l’enseignement musical de la Chambre syndicale des éditeurs de musique de France pour sa méthode Des oreilles magiques (à paraître en avril aux éditions Henry-Lemoine). En avant-première, elle nous révèle comment travailler l’écoute, notamment par le biais de jeux.
Entrons un instant dans la tête de Yo-Yo Ma, l’un des plus grands violoncellistes actuels, alors qu’il vient d’entamer le premier mouvement d’un concerto devant une salle comble. Dès la première note, il entend que sa corde de la s’est légèrement désaccordée et ajuste son intonation en conséquence. Dans le même temps, il ralentit juste assez pour laisser la flûte solo chanter l’intervalle de sixte ascendante qui mène à la modulation suivante, synchronise son vibrato sur celui du pupitre d’alto et veille à maintenir le poids de son bras sur l’archet pour porter le son jusqu’au dernier balcon.

Inné ou acquis

Toutes ces préoccupations ont une chose en commun : elles ne sont possibles que grâce à l’excellente oreille du musicien, c’est-à-dire à sa capacité à comprendre et organiser mentalement les sons qu’il entend et à y réagir. Peut-on acquérir une telle oreille ? Relève-t-elle d’un talent inné ou peut-on l’acquérir par un apprentissage sans prédispositions particulières ? Dans tous les cas, l’oreille est une construction, entamée dès le plus jeune âge et prolongée tout au long de la formation. Comme une langue, la musique fait appel à un code, spécifique à une culture, et avec lequel on se familiarise par la pratique. Ainsi, l’apprentissage de la musique vise non seulement à apprendre un instrument, mais surtout à forger son oreille. C’est pourquoi il est très utile de consacrer du temps à ce travail durant le cours instrumental, même si c’est déjà l’un des objets du cours de formation musicale. En effet, une bonne oreille est la clé qui permettra à l’élève d’être un jour un musicien autonome, capable d’entendre par lui-même ce qu’il doit améliorer pour progresser.

Pour lire la suite (83 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous