Directeurs de conservatoire : le diagnostic du CSFPT

Matthieu Charbey 09/01/2019
Un certain nombre des propos tenus par les directeurs et leurs recruteurs est partagé par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) dans son rapport sur la filière de l’enseignement artistique adopté le 26 septembre dernier.
Tout en soulignant la diversité des compétences et des connaissances requises dans des domaines élargis (encadrement, conduite de projets, management, gestion budgétaire, gestion des ressources humaines…), ses auteurs mettent en cause notamment le développement d’« une pratique de direction des établissements d’enseignement artistique par des fonctionnaires issus de la filière administrative (attaché, administrateur) ».
Or, « la nécessité de connaître le champ de l’enseignement artistique et culturel pour exercer des fonctions de direction » est clairement démontrée : « Les compétences premières d’un directeur relèvent d’artistes-enseignants confirmés, dotés d’une forte légitimité artistique, maîtrisant les processus de transmission des savoirs, savoir-faire et savoir-être fondamentaux nécessaires à une pratique autonome des élèves ou des étudiants. Ils définissent les orientations pédagogiques […], organisent l’offre d’enseignement de manière cohérente et pilotent des équipes pédagogiques comprenant une proportion importante d’enseignants titulaires du DE ou du CA de professeur. Ils sont garants du projet pédagogique et de la qualité des enseignements. »
Le rapport évoque aussi la crise des vocations en s’interrogeant sur « l’intérêt à exercer un métier non reconnu, non valorisé, avec un temps de travail très important (avec soirées et week-ends), une pression croissante ascendante et descendante, des équipes en souffrance à accompagner dans le changement, la relative méconnaissance des collectivités qui ne voient parfois qu’une masse salariale élevée et non les potentiels à mobiliser pour une mise en œuvre d’une politique culturelle innovante et dynamique de leur territoire en construction ». Est aussi signalé à ce propos « l’accroissement significatif de la défense individuelle des directeurs face aux suppressions de postes ».
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner

Articles en relation :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous