Emplois réservés : un mode d’accès dérogatoire à la fonction publique

Matthieu Charbey 09/01/2019
Devenir fonctionnaire sans concours par la procédure des emplois réservés, telle est la démarche engagée par l’un de nos abonnés, qui s’interroge sur ses modalités de recrutement par deux collectivités territoriales.

Question

Tout en étant musicien au sein d’un orchestre militaire pendant plus de quinze ans, j’enseignais ma discipline en qualité de contractuel dans deux conservatoires. Aujourd’hui, j’ai quitté l’armée et bénéficié de la procédure des emplois réservés : l’une des collectivités m’a nommé assistant d’enseignement artistique principal de 2e classe stagiaire à raison de 8 heures hebdomadaires. Pour des raisons budgétaires, l’autre collectivité souhaite me recruter dans le grade d’assistant pour 15 heures hebdomadaires. Titulaire du diplôme d’Etat de professeur (DE), je ne peux, me semble-t-il, être employé dans ce premier grade, mais nécessairement dans le grade d’assistant principal de 2e classe. Qu’en est-il ?

Réponse

Votre question concerne à la fois le dispositif des emplois réservés commun aux trois versants de la fonction publique et le statut des fonctionnaires territoriaux nommés dans des emplois permanents à temps non complet.

Pour lire la suite (81 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous