Piston et hors-piste

Suzanne Gervais 09/01/2019
Trompettiste baroque et professeur de ski, Florian Léard partage son temps entre ses concerts à Paris et, l’hiver venu, la poudreuse de sa Savoie natale. Portrait d’un athlète musicien qui glisse à chaque saison de Charpentier aux pistes damées.
Glisser, déraper, enchaîner les flexions-extensions. Puis rentrer, faire sécher la combinaison. Travailler son “buzz” à l’embouchure, poser les sons, répéter le détaché. Voilà, résumé en trois lignes, le programme qu’a suivi Florian Léard, (presque) chaque soir après l’école, de huit à dix-huit ans : ski, puis trompette.
Pour ce Savoyard, la question de l’inscription à l’incontournable Ski Club de Saint-Jean-de-Maurienne, ne s’est même pas posée : « J’ai vite pu intégrer une équipe et faire de la compétition », raconte-t-il. Larges épaules et visage hâlé – on serait tenté d’y chercher la marque des lunettes de ski –, Florian Léard sirote un diabolo menthe. De temps à autre, le trompettiste jette un coup d’œil à sa montre. Il sort tout juste d’une répétition avec la batterie fanfare de la Garde républicaine. Et ce soir, il y a concert. « Sport et musique sont plus liés qu’on ne le pense, déclare-t-il avec un sourire. Avant d’entrer sur scène, je respire profondément. Comme lorsque je m’élance sur une piste. »

Pour lire la suite (79 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous