Arthur Stockel : « Jouer dans une harmonie a été essentiel pour entretenir ma motivation »

Suzanne Gervais 11/02/2019
Le clarinettiste de 22 ans, actuellement en licence au CNSMD de Paris, vient d’intégrer l’Orchestre philharmonique du Luxembourg. Il a commencé la musique dans une l’harmonie municipale, en Alsace.
« Au CNSMD, les étudiants qui viennent du nord de la France, de l’Est ou même du Sud-Ouest ont quasiment tous fréquenté l’harmonie de leur ville quand ils ont commencé la musique. Dans certaines régions, c’est une étape incontournable dans l’apprentissage de la musique… J’ai commencé la clarinette à sept ans et j’ai tout de suite rejoint l’harmonie municipale. C’est probablement ce qui m’a donné le goût de l’orchestre. Ce n’est pas là que j’ai véritablement appris mon instrument – d’un point de vue technique –, mais faire partie de l’harmonie a été essentiel pour entretenir ma motivation, surtout à l’adolescence, moment où l’on est parfois tenté de laisser tomber son instrument.
Dans une harmonie, on trouve des musiciens de tous âges et de presque tous les  métiers : médecins, employés d’usine, agriculteurs, avocats… Il existe peu d’endroits où on se mélange autant. »
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous