Nicolas Bucher : « Le CMBV veut créer un parc instrumental pour les musiciens »

Suzanne Gervais 13/03/2019
Le Centre de musique baroque de Versailles (CMBV) lance un vaste chantier pour étoffer son parc instrumental. Premier objectif : les anches doubles. Le point avec Nicolas Bucher, son directeur.
La constitution d’un grand parc instrumental fait partie des premières directives que vous donnez au CMBV…
Nous voulons participer à la recherche instrumentale baroque, qui est en évolution constante. La constitution d’un parc digne de ce nom au CMBV répond à des considérations très pratiques : aujourd’hui, il manque des instruments rares aux bons diapasons, qui puissent être utilisés par tous les musiciens, professionnels et étudiants. Pour développer l’enseignement de la musique ancienne, les conservatoires ont besoin d’instruments bien précis. Le parc sera donc ouvert aux musiciens professionnels et aux conservatoires, aux établissements d’enseignement supérieur comme aux écoles de musique. Nous prévoyons également de prêter certains instruments à des étudiants prometteurs, pour un an ou deux.

Pour lire la suite (74 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Articles en relation :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous