Olivier Féraud : « L’archéolutherie est un travail d’enquête »

Suzanne Gervais 13/03/2019
A l’instar d’Olivier Féraud, basé à Lyon, les fabricants d’instruments médiévaux et renaissants ont une démarche résolument différente de celle des luthiers traditionnels.
Qu’est-ce que l’archéolutherie ?
La dénomination n’est absolument pas officielle ! Ceux qui s’en revendiquent sont des luthiers qui fabriquent des instruments médiévaux et Renaissance. Un archéoluthier sort rarement d’une école de lutherie. D’ailleurs, mis à part une école de lutherie Renaissance en Angleterre, il n’y a rien du tout pour le Moyen Age. L’archéolutherie est en fait de la recherche appliquée. Comme on ne peut pas copier de plans, on réalise tout un minutieux travail d’enquête et de déductions d’après des sources très variées : enluminures, gravures, sculptures, traités…

Pour lire la suite (79 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous