[Confidentiel] Tensions à l’Opéra de Lyon

Antoine Pecqueur 24/05/2019

Le syndicat des artistes de la musique et de la danse de Lyon et de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’inquiète d’une éventuelle nomination de Jean-Philippe Thiellay à la tête de l’Opéra de Lyon. 

Alors que la nomination du futur directeur de l’Opéra de Paris se fait toujours attendre, l’Opéra de Lyon se retrouve lui au cœur d’une bronca. Cette institution doit trouver un successeur à Serge Dorny, son actuel directeur, qui va prendre en 2021 la direction de l’Opéra de Munich. Alors que le processus de recrutement entre dans sa phase finale, le syndicat des artistes de la musique et de la danse de Lyon et de la région Auvergne-Rhône-Alpes Sampl-CGT, qui représente les artistes de l’Opéra de Lyon, vient d’adresser un courrier au maire de Lyon, Gérard Collomb – document que « La Lettre du Musicien » a pu consulter. Le courrier commence ainsi : « Nous apprenons que la nomination du futur Directeur général de l’Opéra national de Lyon est entrée dans sa phase définitive et il semblerait que la candidature de Monsieur Jean-Philippe Thiellay soit bien placé. Nous souhaitons vous alerter sur cette candidature qui ne nous paraît pas opportune ».

« Un profil très administratif »

Jean-Philippe Thiellay occupe actuellement le poste de directeur adjoint de l’Opéra de Paris. Il est ainsi le bras droit de Stéphane Lissner, qui va prochainement quitter ses fonctions. D’où ce « transfert » ? Le syndicat pointe que « Jean-Philippe Thiellay occupe à ce titre un poste au profil très administratif. Auparavant il n’avait jamais dirigé une structure culturelle,  il a travaillé dans différents cabinets ministériels et au Conseil d’Etat… Les directeurs précédents (de l’Opéra de Lyon, NDLR), qu’il s’agisse de Louis Erlo, Jean-Pierre Brossmann, Alain Durel ou Serge Dorny, avaient un profil artistique. Le futur directeur général doit être en mesure de reconnaitre le travail et la qualité des chanteurs, des chefs d’orchestres, des metteurs en scène, ce qui n’est pas le cas de Jean-Philippe Thiellay. »

Evelino Pido vs Daniele Rustioni ?

Les musiciens de l’Opéra de Lyon s’inquiéteraient également du rôle qui pourrait être confié au chef Evelino Pido, alors que Serge Dorny a récemment nommé comme chef principal Daniele Rustioni. On s’étonnera aussi une fois de plus, après la shortlist de l’Opéra de Paris, d’un choix encore une fois masculin pour diriger une telle institution. Rappelons qu’au Théâtre national de Villeurbanne, voisin de l’Opéra de Lyon, l’appel à candidature avait été prorogé en janvier en raison du trop faible nombre de candidatures féminines. Ce qui s’applique au théâtre ne serait-il donc pas valable pour la musique ? On pourra enfin regretter le manque de transparence entourant ce processus de nomination. La balle est désormais dans le camp de la ville de Lyon, mais aussi de l’Etat. Gérard Collomb arrivera-t-il à trouver un terrain commun avec le gouvernement, dont il a démissionné en octobre dernier ?

Antoine Pecqueur

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous