Concours Tchaïkovski : le piano oui, mais les vents aussi

Suzanne Gervais 01/07/2019
La célèbre compétition russe proposait cette année deux nouvelles sections : cuivres et bois. Alors que le Français Alexandre Kantorow a remporté le premier prix de la catégorie piano, deux de ses compatriotes se sont aussi hissés sur le podium : le corniste Félix Dervaux et la bassoniste Lola Descours.

Les cuivres et les bois pour la première fois à Moscou au concours Tchaïkovski : une première qui en dit long ?

Lola Descours Enfin ! Faire entrer les instruments à vent dans un concours aussi médiatisé donnera sans doute envie à davantage de jeunes musiciens de choisir les bois ou les cuivres. Nos instruments ne sont pas très connus du grand public et ils restent, dans la tête des gens, cantonnés au monde de l’orchestre. Or, on peut aussi faire carrière en tant que soliste : le concours le prouve. En créant la catégorie “vents”, Valéry Gergiev [le chef d’orchestre est président du concours, NDLR] a été très clair : faire grimper le niveau des bois et des cuivres en Russie, qui est surtout connu pour son école de piano et de violon.

Félix Dervaux Pouvoir concourir donne le sentiment que nos instruments ont leur place, c’est une forme de reconnaissance. Le deuxième prix de la section cuivre est un tubiste. Voilà qui montre qu’on peut jouer d’un instrument rare et être sur le podium. Malgré tout, certains instruments restent encore à l’écart et pas seulement chez les vents : le tuba était en lice cette année, certes, mais l’alto n’est toujours pas présent au concours Tchaïkovski !

A quoi servent les concours et quels sont vos conseils ?

FD Quand on débute, à 20 ans, les concours sont là pour se faire remarquer, ou du moins commencer à faire parler de soi. Il faut prendre son courage à deux mains et, malheureusement peut-être, entrer en compétition avec d’autres musiciens : c’est presque incontournable. Les concours peuvent aussi permettre aux musiciens de se maintenir à niveau. C’est dans cette optique que je l’ai envisagé. J’ai été cor solo de l’orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam jusqu’en 2016. Depuis janvier, je ne joue plus, je me tourne vers la composition. Je me suis présenté au concours pour me prouver que je savais encore jouer, et j’ai essayé de préparer mon programme comme si je répétais pour un concert normal.

LD Acquérir un début de notoriété, se construire un réseau, trouver un agent, avoir des concerts…  Tout cela est vrai, mais un concours est avant tout un défi personnel. Il s’agit de se surpasser. Devant le jury, j’essaie de jouer comme au concert. Mais c’est très difficile quand on sait que tous les bassonistes de la terre sont en train de regarder, en direct, la retransmission des épreuves ! Je conseille aux candidats d’avoir une vision globale du concours : l’erreur du débutant consiste à être obsédé par le premier tour et à négliger la suite.

Trente et un ans pour Lola, vingt-neuf pour Félix. Que pensez-vous des limites d’âge ?

LD Elles sont pesantes. Ce concours était clairement mon dernier. Le concours Tchaïkovski, avec sa limite d’âge à 32 ans, est pourtant ouvert. Cela se voit de plus en plus et permet à des  musiciens qui n’ont pas tous un parcours lisse et académique de se présenter et de se faire entendre. Augmenter l’âge limite laisse la porte ouverte à des profils bien plus variés. Espérons qu’ils augmentent un jour la limite à 35 ans.

FD Tout dépend du sens que l’on donne aux concours. S’ils servent à ce que les jeunes se fassent connaître, alors oui, il vaut mieux mettre une limite d’âge. Mais si un concours veut permettre aux musiciens de se maintenir à niveau plusieurs années après le conservatoire, il est dommage d’imposer un âge maximum. Mais soyons réalistes : même sans limite d’âge, le jury aura toujours tendance, à performance égale, à récompenser les candidats les plus jeunes. Reste que la limite d’âge permet d’éviter l’effet Rafael Nadal, c’est-à-dire qu’un même musicien rafle le premier prix... pendant plusieurs années !
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous