Raphaël Imbert : «Il faut développer les résidences de compositeurs dans les conservatoires»

Suzanne Gervais 30/08/2019
Le saxophoniste de jazz Raphaël Imbert vient d’être nommé à la tête du CRR de Marseille, où il compte développer la création.
Un musicien de jazz à la tête d’un conservatoire, c’est assez rare pour être souligné…
Rare oui, mais ce n’est pas une première : il y a des précédents à Bourges et à Villeurbanne. Et la première classe de jazz en France a été ouverte à Marseille ! Il y a un réel désir, de la part de la municipalité d’avoir des musiciens à la tête du conservatoire. J’ai beaucoup insisté sur la pluridisciplinarité dans mon projet. Cela tombait à pic : le CRR, l’école de danse et l’école d’art et de design ayant récemment fusionné en EPCC. Les six prochains mois seront importants pour donner une identité à ce grand établissement et faciliter les relations entre les équipes et les élèves. Sans aller trop vite !
La création occupe déjà une place importante au CRR avec les classes de Régis Campo et de Maxime Barthélemy. Quelles sont vos ambitions dans ce domaine ?
Imaginez un peu les possibilités d’invitations de compositeurs, d’improvisateurs et d’interprètes que ma présence en tant que directeur permet ! Je compte bien développer les résidences de compositeurs, mais aussi créer des résidences pour les compagnies. Les artistes doivent être plus présents au sein du conservatoire, en contact avec les élèves. Le CRR de Marseille est tourné vers les musiques d’aujourd’hui, et beaucoup d’établissements dans la région sont très avancés dans l’enseignement des musiques actuelles et traditionnelles. Je pense à Nice, Toulon, Aix-en-Provence…
Quels défis rencontre-t-on quand on veut défendre la création au sein d’un conservatoire ?

Pour mener son projet d’établissement à bien, dans le contexte économique actuel, il faut absolument travailler sur les partenariats avec les autres écoles, les festivals, les associations. Je souhaite que le conservatoire devienne le moteur d’un vrai réseau de travail avec le monde culturel de Marseille et de sa région. Marseille est une ville passionnante culturellement, qui a une multitude d’initiatives, mais assez isolées.

Propos recueillis par Suzanne Gervais

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous