Budget participatif : les conservatoires de Paris soumis au vote

Antoine Pecqueur 16/09/2019

Jusqu’au 22 septembre, les Parisiens sont appelés à voter pour les projets financés par la ville. Parmi ces derniers, différentes propositions concernent les conservatoires.

Six mois avant les élections municipales, les Parisiens sont déjà appelés à voter…

La suite de l'article (95 %) est réservée aux abonnés...

Le principe du budget participatif ?  Dans un premier temps, les habitants soumettent leurs projets pour la ville, qui sont ensuite sélectionnés en fonction de leur faisabilité. Sur 2000 projets déposés, 430 ont été validés, pour être mis au vote. Les habitants  ont jusqu’au 22 septembre pour les départager, en votant en ligne ou dans l’une des 200 urnes mises à leur disposition. Tous les domaines sont concernés, de l’environnement au sport. La musique ne fait pas exception, avec des projets de tailles diverses, depuis l’acquisition d’instruments pour le département de musique ancienne du conservatoire du 6e arrondissement (évalué à 20 000 euros) jusqu’à l’ouverture d’une salle de musique dans les mairies des arrondissements des quartiers populaires (évalué à 3 millions 500 000 euros).

Améliorer l’acoustique des salles

Un autre projet concerne la rénovation des bibliothèques et conservatoires. D’un coût global estimé de 3,5 millions euros, ce projet vise à offrir une meilleure qualité d’accueil, adaptée aux nouveaux usages. Cette opération inclurait le CRR de Paris. « Le but est d’améliorer le hall du conservatoire, le rendre plus chaleureux, et aussi de réaliser des travaux acoustiques dans les salles de cours », nous explique Xavier Delette, directeur du CRR de Paris, qui se félicite que « ce projet soit porté par l’association des parents d’élèves, avec qui nous avons bien sûr étroitement collaboré ». Son atout est aussi de ne pas se limiter à un arrondissement mais de concerner toute la ville et donc soumis à un large panel de votants. Un autre projet, estimé à 400 000 euros, vise lui à moderniser le conservatoire du 13e arrondissement (panneaux acoustiques, matériel audiovisuel…). Reste à voir si les Parisiens se révéleront mélomanes dans leurs votes.

Antoine Pecqueur

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous