La Légende du pont brisé  : un jeu vidéo uniquement sonore

Conçu avec le conservatoire d’Avignon, ce projet est destiné aux malvoyants.
Musique narrative, informative, adjuvante… les ­gamers­ le savent bien, quelques notes suffisent pour indiquer un danger, rappeler un univers ou signaler une victoire. Cette puissance protéiforme, Benjamin Darmon l’avait en tête en 2017 quand il a eu l’idée de son jeu vidéo uniquement sonore. L’altiste amateur, actuellement étudiant à l’École nationale du jeu et des médias interactifs numériques, s’est allié à un ami d’enfance, informaticien, et ils ont remis les pieds au conservatoire d’Avignon, qu’ils fréquentaient pendant leur adolescence, pour trouver des musiciens prêts à participer au projet.
Derrière leur défi technique et sémantique d’un jeu ­vidéo sans image, il y a un projet social : celui de proposer un jeu accessible aux malvoyants et non-voyants, qui, s’est aperçu le jeune homme, possèdent des outils élaborés pour faciliter leur vie quotidienne, mais peu de chose pour se divertir. Afin de proposer un univers sonore digne de ce nom, Benjamin Darmon et ses acolytes se sont posé un défi supplémentaire, ne pas recourir à l’audio­description. Seuls bruits et musiques guideront les joueurs dans Avignon en 1476, année d’une passation de pouvoir houleuse dans la ville papale choisie pour le scénario.
Pour réussir l’immersion sonore, les deux jeunes créateurs se sont fait aider par les historiens de la faculté d’Avignon et par le conservatoire. Comme souvent dans le monde du jeu vidéo, l’imaginaire médiéval est illustré par des musiques orchestrales d’esprit plutôt néoclassique. La bande originale de La Légende du pont brisé sera enregistrée au CRR d’Avignon, où elle est actuellement élaborée par la classe de composition. Les élèves n’avaient jamais joué à la moindre console et il a fallu leur expliquer comment la musique vidéoludique repose sur des systèmes et des boucles. Un travail de longue ­haleine qui devrait aboutir à la sortie du jeu en 2021.
La suite de l'article ( %) est réservée aux abonnés...
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous