A Lille, quatre jours pour parler du musicien intervenant

Marie Tranchant 17/10/2019

Echanger sur les bonnes pratiques, se rencontrer et mieux faire connaître le métier de musicien intervenant, tels sont les objectifs des premières rencontres nationales des musiciens intervenants organisées à Lille et Tourcoing qui se poursuivent jusqu’à dimanche.

« Je viens d’une province où il y a très peu de musiciens intervenants (MI). » Comme Marion, ils sont nombreux à travailler dans une même direction sans jamais rencontrer de collègues...

La suite de l'article (88 %) est réservée aux abonnés...

« Dans l’Yonne, il n’y a même pas de conseiller pédagogique à l’éducation musicale. Il y a de grosses inégalités sur le territoire », ajoute la musicienne. Là où les MI (ou Dumistes) sont isolés dans un secteur, d’autres sont au contraire encadrés, comme à Lille, où dix-neuf postes à temps plein forment une véritable équipe, avec un projet, des partenariats et des échanges réguliers.

Sur les 5 000 musiciens diplômés du CFMI (Centre de formation de musiciens intervenants), combien sont en activité ? Où travaillent-ils, comment et sous quels contrats ? Ces questions seront au coeur des premières rencontres nationales des musiciens intervenants et leurs partenaires qui ont lieu du 17 au 20 octobre à Lille et Tourcoing.

Dans l’auditorium du Conservatoire de Lille pour des plénières, dans des salles pour des tables rondes et des ateliers, les musiciens de toute la France sont venus pour échanger sur leurs pratiques. « Je suis très surprise du monde présent, s’enthousiasme Bertille, MI depuis 2007 et coordinatrice à Lille. Ca bouillonne de réflexion, il y a ici une forme de militantisme très motivant. On a la volonté que le métier évolue. »

Organisées par la FNAMI, Fédération nationale des musiciens intervenants, et en collaboration avec le CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale) et le Conseil des CFMI, ces rencontres rassemblent quelque 200 acteurs de l’éducation artistique et culturelle dans le domaine de la musique, pour encore trois journées.

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous