Un nouveau centre de santé pour les musiciens

Lison Verriez 25/11/2019

Le groupe de protection sociale Audiens inaugure lundi 25 novembre un espace destiné aux professionnels de la culture, et notamment de la musique. Reportage.

Façade végétalisée, équipement flambant neuf, cabinets médicaux et salles d’attente parés… Après 18 mois de travaux, et un budget de 40 millions d’euros, le nouveau pôle de santé d’Audiens peut accueillir ses premiers patients.
La suite de l'article (92 %) est réservée aux abonnés...

Implanté au cœur du IXe arrondissement de Paris, le pôle santé Bergère ouvre ses portes lundi 25 novembre. Entièrement modernisé, l’établissement héberge 30 cabinets médicaux sur sept étages. Imagerie médicale, bilans de santé, consultations généralistes et spécialisées, plateau dentaire, médecine douce… le centre devrait accueillir, à termes, une centaine de médecins et 600 000 patients par an.

 

Médecine alternative

 

Conçu avec l’aide d’un comité de médecins et professeurs des grands hôpitaux parisiens, les prestations proposées ont été envisagées pour les adhérents d’Audiens : les professionnels de la culture. Le centre ouvrira de sept heures à vingt-trois heures, du lundi au samedi, « pour s’adapter aux horaires de tous », explique Hervé Ingret, directeur immobilier du groupe.« Les spécialités qu’on pourra trouver sont cohérentes avec les besoins de nos adhérents »,expose-t-il. Pour les musiciens par exemple, un cabinet d’oto-rhino-laryngologie, d’orthopédie et de travail de la main, de rhumatologie… La médecine alternative (acupuncture, ostéopathie, etc.) se voit aussi accorder une partie de la structure. Enfin, le centre Bergère va accueillir le CMB, le service de santé au travail.

Audiens se donne d’ailleurs pour objectif d’en savoir davantage sur les besoins de ses clients. Le groupe réfléchit à  un partenariat avec une université parisienne et le CMB pour pouvoir étudier, par le biais de cohortes anonymisées, les maladies ou troubles liés au monde professionnel de la culture, « d’isoler les musiciens, les danseurs, les techniciens… pour pouvoir sortir des statistiques et mieux prévenir ces maladies », affirme Caroline Rogard, directrice du Marketing stratégique d’Audiens.

 

Problèmes auditifs

 

Une démarche qui fait écho à l’étude publiée par Cura, un collectif qui s’intéresse à la santé des professionnels de la musique, en octobre dernier. Dans cette étude, 503 professionnels de la musique ont répondu à un questionnaire sur leurs conditions de santé. Les résultats ont notamment mis en lumière une certaine fragilité de ce public. 63% des participants indiquent ainsi souffrir « parfois ou souvent » de maladies ou de problèmes physiques liés à leur activité professionnelle. La moitié déclare rencontrer des problèmes auditifs. La santé mentale et les risques psychosociaux (stress, troubles du sommeil, addictions, etc.) sont aussi particulièrement présents. « Il y a énormément -notamment chez les plus jeunes- de professionnels qui ne sont pas au fait pour tout ce qui concerne le droit du travail ou la protection. Dans la musique, le paysage est tellement divers et varié, avec énormément d’acteurs, qu’il devient difficile de s’y retrouver », affirme Sandrine Bileci, naturopathe et cofondatrice de Cura. Un bilan, inédit en France, qui pourra intéresser les différents acteurs de la protection sociale (Audiens, uMEn…) des professionnels de la musique.

Lison Verriez



Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous