Europe: le budget culture en péril

Mathilde Blayo 16/01/2020

Au printemps, l’Union européenne votera les budgets de ses différents programmes pour la période 2021-2027, notamment celui d’Europe Créative qui concerne les questions culturelles. Sabine Verheyen, présidente de la commission culture et éducation du Parlement européen, alerte sur de possible réductions.

Quelles sont les prévisions pour le budget 2021-2017 d’Europe Créative ?
Les trois institutions que sont la Commission, le Parlement et le Conseil de l’Union européenne ont donné leurs avis quand au futur budget d’Europe Créative, qui est aujourd’hui de 1,4 milliard d’euros. La Commission a proposé 1,6 milliard, le Parlement a demandé le double du budget actuel et le Conseil de l’Union européenne a demandé une baisse de 53% à partir de ce que nous avons proposé. Ils nous disent qu’il faut réduire les moyens à cause du départ de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, qui était un important contributeur pour nous.

Pour le moment le budget d’Europe Créative est réparti entre un volet média (55%) et un volet culture (30%) qui concerne notamment le spectacle vivant. Selon le budget que nous aurons finalement, on réévaluera peut-être cette répartition.

Quels arguments de négociation avez-vous ?

Les négociations sont en cours, les États membres discutent du budget général de l’Union, de la part de chaque contributeur en lien avec son PIB, des moyens attribués à chacun des programmes. Il faudra sûrement réduire des budgets et, pour certains, il n’est pas question de toucher à l’agriculture, aux fonds réservés au développement régional… Le Green New Deal demandera également beaucoup de moyens et il est plutôt question de couper dans la culture et l’éducation. Pourtant dans ces programmes il y a des projets nouveaux qu’il va bien falloir financer comme les universités européennes. La digitalisation, l’intelligence artificielles et les nouvelles technologies changent le secteur créatif, et pour faire face à ces nouveaux défis nous avons besoin de plus d’argent. 

Quand on regarde ces programmes, ils ont été sous-financés pendant des années. Europe Créative représente 0,15% du budget européen. Nous avons plus de projets qui méritent d’être soutenus que ce que nous pouvons faire. Pourtant le secteur créatif est très important en matière d’emplois. C’est un secteur qui grandit, avec des petites et moyennes entreprises, une variété d’emplois dans les arts, la musique. 

Quelles pourraient-être les conséquences de cette baisse ?

Si les réductions sont bien celles envisagées, il y aura des festivals, des projets que l’on financera moins, voire plus du tout. Il faudra décider si on réduit les financement pour tout le monde ou si on les garde à niveau pour certains en en abandonnant d’autres… La crainte dans les pays de l’Est de l’Union ou les “petits pays”, c’est qu’avec un budget réduit leurs structures auront moins de moyens et cela leur sera plus fatal que pour celles de pays comme la France ou l’Allemagne, qui ont un secteur culturel et créatif plus structuré. 

Il faut absolument négocier. Au moment où l’Europe est menacée par des partis populistes qui essaient de fermer les frontières et de nationaliser tout ce qui a trait à la culture, il est très important de valoriser, d’encourager ce que nous avons en commun en Europe. Nos pays se sont influencés les uns les autres pendant des siècles dans la musique, l’architecture… Il faut garder cet héritage et donner la possibilité de faire vivre la culture en Europe. C’est la culture qui fait fonctionner nos sociétés et leur donne de la valeur. 

J’espère que les acteurs culturels européens vont réclamer un meilleur budget pour le secteur créatif. Il faut mettre la pression sur les États pour faire comprendre que ce secteur est un des plus importants pour promouvoir l’Europe, la rendre intelligible pour les gens. Ce qui rend l’Europe riche, c’est sa diversité culturelle, et si nous ne supportons pas ça, nous la rendons plus pauvre. 

 

 

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous