SOMMAIRE du 532

30/01/2020

Dossier spécial “élections municipales”

Éditorial

Des élections capitales pour la musique

Grenoble : la politique culturelle des Verts sur le gril

Seul maire écologiste à la tête d’une grande ville française, Éric Piolle laisse un bilan plus que mitigé en matière culturelle. Voulant rompre avec la politique de ses prédécesseurs socialistes, il a diminué drastiquement les soutiens aux grandes institutions au profit de formes d’art jugées plus engagées socialement.
Les Musiciens du Louvre, première victime de la politique écologiste
Dès son arrivée à la mairie de Grenoble, Éric Piolle a supprimé la subvention allouée à la formation de Marc Minkowski. Cinq ans plus tard, l’orchestre poursuit toujours son activité.

Besançon-Dijon : chacun jouesa partition

La création d’une salle de concert fait débat à Besançon, dont le festival annuel de musique symphonique serait le premier bénéficiaire. Pendant ce temps, Dijon poursuit une politique culturelle dont l’ambition est de conforter son rôle de métropole régionale. À 100 kilomètres l’une de l’autre, les deux villes n’ont jamais trouvé la voie de la collaboration musicale.

En Bretagne, la musique d’est en ouest

De Rennes à Brest, dans ses agglomérations phares comme dans ses petites communes rurales, la péninsule bretonne s’engage toujours plus pour conserver une richesse d’initiatives, de créations et de spectacles, dans la musique tant classique que traditionnelle.
Inizi, une programmation sur les îles
Une association organise des concerts sur les îles du Ponant, une démarche particulièrement salutaire en hiver.

Tours et Orléans : deux citadelles musicales

Les deux villes ligériennes possèdent de nombreux atouts culturels. Tours compte un Opéra et deux salles de musiques actuelles, tandis qu’Orléans affiche trois scènes labellisées nationales. Mais la réputation musicale des deux villes ne décolle pas en dehors de leurs frontières. Par immobilisme politique ?

Nancy et Metz : les coulisses d’une rivalité musicale

Entre Nancy et Metz existe une rivalité légendaire. Les deux villes, distantes de 60 kilomètres et de taille identique, tentent chacune de s’imposer comme capitale musicale régionale. Un enjeu culturel, mais aussi politique à l’approche des élections municipales.

À Lille, la culture dans l’ADN de la ville

Avec 42 millions d’euros consacrés à la culture en 2019, la ville de Lille continue à afficher son engagement dans ce domaine. À quelques semaines des élections municipales, les opposants de Martine Aubry rivalisent de propositions pour remettre en question son bilan et faire encore plus dans cette ville où la culture, et particulièrement la musique, sont déjà très présentes.

À Paris, la culture au cœur de la bataille des municipales

Conservatoires, développement des financements privés, retard des travaux… les sujets culturels, et notamment musicaux, divisent les candidats aux élections. État des lieux.

Caen et Rouen : le fantôme de l’opéra hante la campagne

Depuis la réunification de la région Normandie, Caen et Rouen se disputent le titre de capitale culturelle. Les fusions ou rapprochements entre les structures des deux anciennes régions se font parfois au forceps. Sur le terrain de la musique classique aussi.

Bordeaux : l’opéra s’invite dans la bataille des municipales

Depuis quelques années, Bordeaux connaît une émulation culturelle importante, qui change l’image de ville bourgeoise et classique qui lui collait à la peau. Dans un paysage qui se diversifie et face à une demande citoyenne qui évolue, les candidats aux municipales proposent une politique culturelle plus ouverte, où l’institution qu’est l’Opéra doit se réinventer.

Montpellier : l’ombre du “système Frêche”

Philippe Saurel, maire de Montpellier, défendait un renouveau de la politique culturelle durant sa campagne de 2014. Cinq ans après, où en est-on ? Zoom sur une ville devenue capitale métropolitaine.

Nantes : le “tout culture” victime de son succès ?

Historiquement ville d’art lyrique, la cité des ducs de Bretagnea fait de sa politique culturelle tous azimuts une identité autant qu’une marque. Une dynamique qui pose des problèmes de croissance.

À Marseille, la musique classique oubliée

Absence d’auditorium, opéra au modèle vieillissant… la deuxième ville de France souffre d’un manque d’équipements et de financements. Les politiques sauront-ils renouveler l’offre ?

En Corse, protéger la tradition sans se fermer aux autres

Sur l’île de Beauté, la culture est intimement liée à l’identité locale. En parallèle, se développent de nouvelles infrastructures pour la musique classique.

En Suisse, élections municipales à Genève

Après la vague verte et féministe enregistrée au niveau fédéral à l’automne dernier, Genève renouvellera son conseil municipal les 15 mars et 5 avril prochain. Tour d’horizon des grandes propositions de politiques culturelles dans la cité de Calvin.

OFFRES D’EMPLOI

23 offres d’emploi dans le numéro 532
5 postes d’orchestre
4 postes de direction d’établissement
14 postes d’enseignant (professeurs ou AEA)
La suite de l'article ( %) est réservée aux abonnés...
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous