Inizi, une programmation sur les îles

Nora Moreau 04/02/2020

Une association organise des concerts sur les îles du Ponant, une démarche particulièrement salutaire en hiver.

À l’ouest de la Bretagne, comme à Brest, les associations se mobilisent pour organiser des concerts toute l’année, parfois jusque dans les communes insulaires. C’est le cas d’Inizi (“Les îles” en breton), une association unique en son genre, soutenue par la région, qui monte une saison culturelle – et particulièrement musicale – itinérante sur les îles du Ponant.

La suite de l'article (89 %) est réservée aux abonnés...

Manon Fouquet et Tangi Le Boulanger ont installé leurs locaux en 2015 à Douarnenez et leur siège officiel sur l’île de Sein. « Je suis sénane d’origine, explique Manon Fouquet, et j’y vais donc régulièrement. Tout est parti du constat qu’il y avait une rupture territoriale quant à l’offre culturelle : on y trouvait beaucoup d’offres culturelles l’été, mais absolument rien le reste de l’année. » De Chausey à Aix en passant par Houat et Hœdic, Groix, Brégat, Ouessant, Molène ou Batz, il ne se passait effectivement pas grand-chose la moitié de l’année. « On a voulu donner un coup de pouce aux îles, poursuit Manon. Non pas devenir colonisateurs culturels, car chaque île a son histoire, sa culture et ses associations, mais offrir des spectacles pour tout le monde. » De la musique traditionnelle d’ici ou d’ailleurs au blues, en passant par le jazz, la musique est principalement au cœur de ce programme fédérateur, même s’il est pluridisciplinaire.

« Nous venons de la musique, explique Manon. Nous sommes producteurs de musique avec La Criée, notre structure, mais aussi dans un collectif régional de producteurs de musique du monde – Bretagne World Sounds – et membre de la Fédération des acteurs et actrices des musiques et de danses traditionnelles. Naturellement, on a développé un réseau d’artistes, de musiciens, de créateurs, de tourneurs au cours de ces dernières années. » André Minvielle, Yann Tiersen, Erwan Keravec, Du Bartas, Ronan Le Gourierec, Rozenn Talec, Meikhaneh, Fawaz Baker… Inzi a travaillé, depuis 2017, avec des musiciens d’exception, loin des projecteurs du continent.

« Dans tous les cas, le propos artistique est prétexte à la rencontre, au lien social », insistent les deux associés – qui travaillent avec des référents basés sur chaque île. « C’est le cœur du projet. Par exemple, on a reçu, l’an passé, une musicienne malgache qui a donné un concert, mais qui est aussi cuisinière – on a organisé deux ateliers de cuisine malgache dans le week-end et mangé ensemble. » Une jolie formule qui permet de décloisonner ces territoires méconnus, qui ne vivent pas non plus comme les autres tout au long de l’année. « Imaginez quand on organise quelque chose à Sein, où seules 80 personnes vivent en hiver. Si on a 50 spectateurs… proportionnellement, c’est énorme ! » ajoute Manon en souriant.

En 2020, Inizi va démarrer des tournées inter îles, et s’apprête à passer, du 10 mai au 6 juin, à 15 événements en un mois sur 15 îles différentes. Le but de la manœuvre : renforcer les liens entre les îles, mettre en lumière la richesse de la vie insulaire ; particulièrement « le vivre et faire ensemble ».

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous