Mobilisation des musiciens d’orchestres contre le 49.3

Antoine Pecqueur 06/03/2020
Ce samedi est organisé à Alfortville un “concert-manifestation” réunissant des membres de différentes phalanges parisiennes.
L’usage par le gouvernement du 49-3 pour faire passer le projet de loi sur les retraites a relancé la mobilisation contre cette réforme. Un certain nombre de représentations à l’Opéra de Paris ont ainsi été annulées,

notamment le spectacle consacré à Balanchine et l’opéra Yvonne, princesse de Bourgogne de Philippe Boesmans.Car le recours à l’article de la Constitution inquiète : en passant outre les débats à l’Assemblée, le gouvernement va-t-il prendre en compte les spécificités du secteur culturel ? Rien n’est moins sûr.

La Marseillaise

Il n’empêche : des musiciens d’orchestre ont décidé d’organiser ce samedi 7 mars à 16 h, devant la mairie d’Alfortville, un concert-manifestation “Orchestre solidaires”. Le choix d’Alfortville ne doit rien au hasard : c’est le lieu de résidence de l’Orchestre national d’Ile-de-France (Ondif), dont des membres sont impliqués dans la mobilisation. Outre l’Ondif, on retrouve des musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Paris, des orchestres de Radio France ou encore de l’Orchestre de chambre de Paris. Une cinquantaine de musiciens sont d’ores et déjà annoncés. « On essaie de faire converger les luttes », nous glisse un hautboïste participant à ce projet, soulignant que cette prestation s’intégrera dans une manifestation interprofessionnelle avec les enseignants, les avocats, les pompiers ou encore les personnels hospitaliers. Le programme s’annonce en tout cas festif avec des extraits de Carmen et de L’Arlésienne de Bizet, mais aussi La Marseillaise. Comme pour mieux illustrer la célèbre phrase de Gilles Deleuze : « Résister, c’est créer ».

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous