La Lettre du musicien confiné

14/04/2020

#7 : Sébastian Ené, pianiste

La Rose du Silence

Solitude. Poivre d’or, tourment du corps, étoile du Nord.
Je te haïrais à mort, mais j’entends le cri du silence, sans abîme et sans hauteur, sans chaleur, sans ardeur face à l’infini de l’âme, face à la raison.
Raison qui fait résonner le son, ou son qui fait résonner le “on” ? Raison, Ré-son, Ré-Mi-sont, Ré- Mi-S’ils ont le son de l’art-manie, peut-être pourrait-on justifier un sens. Ou pourrait-on juste-s’y-fier, à l’harmonie, par absence de silence...

Rose ! Ma chère et tendre rose. Toi qui m’inondes de grâce et de couleur. Toi, épineux destin dont le silence de la raison m’apprend plus que l’argument – vieux bourreau du non-savoir, savon sali de désespoir, pour qui craint la solitude.

Etourdi de solitude, je cherche comment on devient son. Fleur d’un ressort, ressort du silence, âme de la rose et rose de l’âme.

Solitude, amère et tendre épice, je marche sur tes épines et m’émerveille : rose-merveille, pourpre de dense absence, qui éveille mes jours et apaise mes nuits.

Lumière des abîmes et silence des hauteurs. Pure ardeur de la pudeur, froide-chaleur des infinis qui sillonnent le cœur. Rose, mon âme écoutera toujours ton Silence.

Titulaire du diplôme de Master du CNSMD de Paris, Sébastien Ené a travaillé tout au long de sa formation avec Roger Muraro, Isabelle Dubuis, Emmanuel Strosser et Cécile Hugonard-Roche. En 2013 et 2014, l’expérience vécue aux côtés de Michael Levinas lors du travail de recherche et de composition d’une œuvre pour piano acoustique et clavier-Midi commandée par l’Ircam lui a permis d’approfondir son regard sur le son du piano et sa résonance spécifique. En musique de chambre, il collabore étroitementavec le violoniste Hugues Girard ainsi qu’avec la pianiste albanaise Rea Veizi dans un projet unissant musique, art visuel et théâtre.
Il est lauréat de la Fondation Banque Populaire.

 

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous