En Suisse, des concerts en roulotte

Mathilde Blayo 03/06/2020

L’Orchestre de la Suisse romande se produit sur une scène ambulante depuis le 20 mai. Une nouvelle façon d’aller à la rencontre du public et de faire vivre la musique, comme nous explique Loïc Schneider, flûte solo de l’orchestre.

Comment est née cette initiative ? 

On avait pensé à cette idée de roulotte dès novembre dernier. Au départ, c’était surtout pour faire la promotion de la future salle qu’on devrait avoir à Genève, la Cité de la musique. Avec la crise du coronavirus, des musiciens ont proposé qu’on reprenne l’idée de la roulotte pour parler de l’OSR, pour diffuser la musique après des mois d’absence. Un cirque vendait ses roulottes, l’orchestre a donc pu l’acheter et l’a aménagée pour 30 000 francs suisse (28 000  euros).

L’idée est d’aller au-devant de la population et de montrer un orchestre accessible, de faire quelque chose de plus populaire que ce qu’on peut faire au Victoria Hall. Pour l’instant on n’a pas le droit de jouer dans l’espace public, pour ne pas créer d’attroupement, donc nous avons joué dans les maisons de santé, les hôpitaux. Nous avons eu des retours très positifs, les gens étaient contents qu’on vienne à eux. Je me demandais si on n’empiétait pas un peu sur le terrain des musiciens indépendants, qui font déjà ce type d’intervention, mais l’ensemble de la communauté musicale est positive sur cette initiative. 

A combien pouvez-vous jouer dans la roulotte ? 

Pour le moment on s’est limité à 5 musiciens mais on peut facilement y jouer à une dizaine. La scène fait 24 mètres carrés. Nous avons été très agréablement surpris par l’acoustique de la roulotte, qui est meilleure que notre salle de répétition habituelle ! Elle est tout en bois, ce qui donne une belle réverbération, le son porte loin.
Peut-être qu’en d’autres circonstances, jouer dans une roulotte aurait pu être moins bien vécu par quelques musiciens, mais quand nous y avons joué pour la première fois, cela faisait deux mois qu’on ne s’était pas vus et on était très heureux de se retrouver pour jouer ensemble. 

Allez-vous continuer les concerts en roulottes ? 

Nous retournons jouer au Victoria Hall à partir du samedi 6 juin, devant un public d’environ 200 personnes. Mais nous allons continuer les concerts en roulotte, même après la crise. Nous somme l’orchestre de Suisse romande et certains cantons n’ont pas de salles de concert. Ce serait l’occasion d’aller vers Valais, Neuchâtel… D’amener la musique, un petit bout de l’OSR dans des zones qui n’ont pas accès à cette musique, à des gens qui pensent que ce n’est pas pour eux. L’image populaire et accessible de la roulotte peut nous aider à cela. Cette période de crise difficile nous ouvre aussi de nouvelles possibilités. Nous avons une dizaine de concerts roulottes prévus et recevons de nouvelles demandes. 

En revanche la roulotte n’est pas si facile à déplacer, elle nécessite un camion et plusieurs techniciens. Nous aurions aimé pouvoir l’utiliser pendant l’été, mais nous ne pourrons le faire. Les techniciens ont besoin de leur congé estival après cette période difficile et avant une rentrée qui sera aussi compliquée.

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous