Nouveau rebondissement à l’Opéra de Tours

Aurélie Dunouau 17/06/2020
Le poste de directeur a finalement été ouvert à candidature. Le renouvellement de Benjamin Pionnier est-il compromis ? Le débat s’invite dans la campagne du deuxième tour des municipales.

Peut-être est-ce un coup d’arrêt au conflit qui oppose depuis des mois les musiciens de l’orchestre de l’Opéra de Tours à leur chef et directeur, Benjamin Pionnier. Sa direction est contestée tant d’un point de vue managérial qu’artistique par une majorité de musiciens, des plaintes pour harcèlement moral ont été reçues par la médecine du travail, dont l’une transmise au procureur de la République de Tours.

Calmer le jeu

Alors que Benjamin Pionnier devait être confirmé ces jours-ci à son poste pour un nouveau mandat de trois ans, comme l’indiquait La Lettre du Musicien, le maire de Tours, Christophe Bouchet, vient d’opérer un revirement de situation : «Un appel à candidature a été lancé pour son renouvellement. Un jury, regroupant notamment les financeurs, se prononcera sur les candidatures reçues. Le choix du directeur sera donc effectué après les élections. » Une volonté de calmer le jeu pour le maire, candidat à sa propre succession. « Je veux que les choses s’expriment en transparence ; le conseil d’exploitation (ville, région, Drac, département) choisira la composition du jury, organisera les délibérations et fera sa recommandation à la ville. Je ne veux pas m’en occuper avant les élections, il faut être cohérent. »
Christophe Bouchet continue de défendre Benjamin Pionnier, estimant « qu’il y a eu des moyens employés, des attaques ad hominemet des procédés pas acceptables qui ont tendu la situation. » Ainsi, il a lancé le recrutement d’un médiateur, demande qui a été formulée par l’élu à la région siégeant au conseil d’exploitation, Jean-Patrick Gille. Le médiateur, qui viendra « d’une société spécialisée », sera opérationnel au début du nouveau mandat municipal.

« Manque de pilotage de la ville »

De son côté, l’opposant au maire, arrivé en tête au premier tour des élections municipales, Emmanuel Denis, estime « qu’il y eu un manque de pilotage de la ville sur ce dossier depuis des mois, malgré les alertes.» Il se félicite à présent que le maire « a fait ce qu’on lui a demandé. C’était la seule solution envisageable. Nous avons rencontré des personnels du Grand Théâtre et la situation nous est apparue dans une impasse. Christophe Bouchet était parti pour garder Benjamin Pionnier à la direction et embaucher un chef d’orchestre, mais ce conflit implique trop de personnes, et c’est allé trop loin de part et d’autre pour redémarrer avec le même directeur. »
Selon nos informations, les candidatures déposées, qui devraient être examinées courant juillet par un jury, sont « nombreuses et de qualité ». Nous n’avons pas eu la confirmation de celle de Benjamin Pionnier.

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous