La culture dans la crise du Covid-19 : chiffres-clés

Mathilde Blayo 26/06/2020
L’œil du Public, entreprise spécialisée dans l’étude des publics, a mené une enquête sur les pratiques culturelles pendant la pandémie et les perspectives sur les prochains mois.

L’étude, réalisée entre le 1er et le 5 juin, s’intéresse aux trois temps de la crise : les usages culturels pendant le confinement, les attentes à l’heure de la réouverture des salles et les perspectives d’engagement à plus long terme de ces publics.

Les personnes sondées (1250) comprennent notamment des « publics culturels » qui vont au moins une fois par an dans un lieu culturel (spectacle, musée, festival, lieu de patrimoine).

14% des Français ont visionné des captations de spectacle

Et il ne s’agit pas d’une simple curiosité papillonne puisque, parmi les 14% qui ont regardé des captations de spectacle, trois spectacles ou plus on été visionnés en streaming, dont les trois quarts jusqu’au bout. « Nous avons été étonnés du succès des captations, rapporte Adrian Mohr, président de L’œil du public. Pendant le confinement, une étude indiquait pourtant que le niveau d’attention des publics à ces captations était faible. Finalement, on voit que le public amateur de spectacle a été assidu dans son visionnage. » Une assiduité qui s’explique par le manque : un Français sur deux, âgé de moins de 44 ans, dit que les arts vivants et scéniques lui ont manqué.

digital

1 Français sur 2 se dit prêt à retourner dans les lieux culturels sous condition de mesures sanitaires.

Le public se montre vigilant et prudent, réclamant à 70% la mise à disposition de gel hydro-alcoolique à l’entrée et à la sortie des lieux culturels, ainsi que le port obligatoire du masque. 40% des sondés ont plus de 65 ans, personnes les plus à risque face à l’épidémie. « On voit qu’il est important que les lieux communiquent, sur leur site internet, sur place, sur ce qui est mis en place en matière de règles sanitaires afin de rassurer le public, considère Adrian Mohr. Sans être trop anxiogène non plus : on peut expliquer que l’écoute sera différente, qu’il y aura moins de monde… Ces inquiétudes peuvent aussi rapidement évoluer si le gouvernement lève l’obligation du port du masque dans les salles de concert. »

soin

43% des publics culturels ne retourneront pas au spectacle avant la fin de l’année.

23% indiquent qu’ils y retourneront en fin d’année, 20% qu’ils n’y retourneront pas avant 2021. Seuls 33% indiquent qu’ils y retourneront avant la rentrée. « Ce sont des prévisions assez frileuses mais elles sont à relativiser avec un contexte d’incertitude. Si la situation s’améliore encore, au mois d’août certains pourraient finalement considérer que c’est fini et revenir plus tôt dans les lieux culturels », considère Adrian Mohr. Pour le moment, 32% des publics spectacles disent qu’ils n’y retourneront pas tant que la crise sanitaire ne sera pas finie.

retour 

28% des publics culturels indiquent qu’ils iront assister à un festival avant la rentrée, « un chiffre à relativiser alors que la plupart des festivals ont été annulés cet été, rappelle Adrian Mohr. Les sondés n’envisagent ainsi pas d’y aller. »

43% des Français disent vouloir réduire leurs dépenses culturelles.

Les moins de 35 ans sont plus nombreux à vouloir réduire ces dépenses. Chez les plus de 65 ans, la proportion reste dans la moyenne. Parmi les 21% de Français ayant des abonnements, seuls 56% vont les renouveler ou reprendre leurs abonnements. « La part des indécis reste grande. 16% des sondés ne savent pas s’ils réduiront leur budget culture, rapporte Adrian Mohr. L’évolution de la situation peut encore faire changer les choses. »

sous

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous