Réouverture des salles de spectacle : un programme toujours flou

Antoine Pecqueur 25/11/2020
Emmanuel Macron a annoncé, mardi 24 novembre, la réouverture des salles de spectacle au 15 décembre. Mais dans quels horaires et avec quels jauges ?
Horodatage. Tous les acteurs du monde culturel se seront demandés pendant l’allocution présidentiel du mardi 24 novembre ce que signifiait ce terme. « Les salles de cinéma, les théâtres, les musées pourront reprendre leur activité le 15 décembre, toujours dans le cadre des protocoles sanitaires qui ont été négociés, et un système d’horodatage permettra d’organiser les représentations en fin de journée  », a affirmé Emmanuel Macron. Sur Twitter, Aurore Bergé, présidente déléguée du groupe LREM, a été la première à apporter des précisions : « Votre ticket de cinéma ou votre place au théâtre feront foi permettant d’avoir des représentations le soir et de rentrer post couvre feu ». On ne manquera pas d’être surpris de voir la députée des Yvelines donner ce type de précisions, et non pas la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot… D’autant que cette dernière s’était battu pendant le premier couvre-feu pour instaurer cette mesure, permettant aux spectateurs de rejoindre plus aisément leur domicile après la représentation. Mais à l’époque, le premier ministre Jean Castex avait refusé son application. La Rue de Valois semble  avoir cette fois-ci marqué un point. Les détails sur le fonctionnement de cet horodatage doivent encore être précisés : un simple billet suffira-t-il à justifier son déplacement tardif lors d’un contrôle ? Les salles pourront-elles dépasser 21h pour certains spectacles ?

« La culture essentielle à notre vie »

Surtout, les lieux culturels s’interrogent sur les jauges autorisées. Emmanuel Macron n’en a pas parlé hier. Les règles seront-elles les mêmes que lors du premier couvre-feu ? Dépendront-elles du niveau de contamination dans les régions ? Cette reprise des spectacles juste avant Noël ne s’annonce donc pas aisée pour les salles. Certaines risquent de ne pas rouvrir avant janvier, d’autant que la période des fêtes est généralement pauvre en programmation. D’autres peuvent continuer à privilégier les retransmissions en ligne. Sans compter que les salles de musiques actuelles qui accueillent du public debout ne peuvent toujours pas rouvrir, car Emmanuel Macron l’a rappelé : « Les lieux susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes venant de régions différentes demeureront fermés ». Un regain de l’épidémie pourrait aussi stopper net cette reprise de l’activité culturelle.

Reste que le monde de la culture a été rassuré d’entendre le président de la République affirmer que la « culture est essentielle à notre vie ». Alors que la controversée loi sur la “sécurité globale” a été adoptée hier, le monde culturel doit plus que jamais se poser en garant de la liberté d’expression.

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous