À Monaco, concerts et conservatoire sont ouverts au public

André Peyrègne 14/12/2020

La Principauté n’applique pas les mêmes règles qu’en France et permet la poursuite des activités culturelles. Reportage.

La Principauté de Monaco fait de la résistance culturelle. Elle a maintenu en public ses concerts, spectacles d’opéra et de ballet et représentations théâtrales. Elle a laissé ouvert son conservatoire. Elle impose, certes, des mesures sanitaires, mais le couvre-feu, qui commence à 20 heures, tolère un dépassement pour les spectacles terminant un peu plus tard et permet aux spectateurs de se rendre au restaurant jusqu’à 21 heures 30.

Aucun cluster n’est, jusqu’à présent, apparu. Des discussions sont régulièrement menées entre le gouvernement princier, les Affaires culturelles, les établissements concernés et les représentants des artistes. Lors des concerts du Philharmonique, le public respecte un sens de circulation, porte des masques, est assis un fauteuil sur deux ; les musiciens sont espacés, utilisent des pupitres séparés, sont masqués lorsque leur instrument le permet.

Monte-charge pour les musiciens !

« Nous avons pris des dispositions particulières lors des récentes représentations de « Carmen », explique Didier de Cottignies, délégué artistique du Philharmonique. Les sens de circulation ont été étudiés de façon à ce que musiciens et chanteurs (et choristes) ne se croisent pas. Par exemple, les musiciens empruntaient… un monte-charge pour se rendre dans la fosse. Durant les répétitions, toutes les personnes présentes étaient testées tous les trois jours. Aucun cas de Covid n’a été détecté. »

Au conservatoire, qui porte le nom d’Académie Prince Rainier III, les cours continuent, même s’ils n’ont pas lieu dans leur bâtiment, celui-ci étant en rénovation pour des raisons étrangères à la pandémie. Un hôtel, un ancien établissement de santé et plusieurs salles paroissiales ont été réquisitionnés.

« Tous les cours individuels et collectifs ont lieu, précise la directrice Jade Sapolin. Les cours de formation musicale se déroulent une semaine sur deux en présentiel et en vidéo avec des effectifs de douze élèves. L’orchestre, de 40 élèves, a lieu dans une grande salle en respectant les mesures barrière. Nous sommes fiers, avec tous les acteurs de la culture monégasque, de maintenir une pratique musique vivante. »

Monaco fait donc aujourd’hui figure d’exception parmi ses voisins.

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous