Reconversions de musiciens : « En une semaine, j’ai perdu six mois de travail »

Éloïse Duval 03/03/2021

Violon solo de l’ensemble Gabrieli Consort & Players, l’anglaise Catherine Martin a vu ses contrats de musicienne diminuer drastiquement en raison du Covid et du Brexit. Elle est désormais chauffeur livreur pour un supermarché.

« Avant la pandémie, j’avais une vie très remplie. J’étais violon solo, je voyageais beaucoup en Europe. Et puis tout est arrivé très vite : en une semaine, j’ai perdu six mois de travail. J’ai été prise de panique car je ne me souviens pas dans ma vie avoir un jour cessé de jouer du violon. Ce n’était pas seulement le manque de pratique qui était pesant, il était très difficile de travailler sans échéance. Je me demandais constamment : pour qui et pour quoi je travaille ? Lorsque tout s’est effondré, j’ai compris à quel point la musique faisait partie de moi, et cet immense vide creusé par la pandémie m’a amenée à un questionnement identitaire : Qui suis-je ? 

Aujourd’hui, je travaille en tant que chauffeur-livreur pour un supermarché à raison de deux jours par semaine ; et le soir, je rentre chez moi. Ce nouveau rythme est en lui-même une rupture par rapport à mon passé puisque je n’ai jamais eu de routine. Si devenir chauffeur-livreur représentait un tournant important pour moi, je me suis sentie moins anxieuse, et motivée par le fait que cette nouvelle activité structure et rythme ma semaine. D’ailleurs, en acceptant ce travail, j’avais le sentiment qu’il ne s’agissait pas d’une décision à court terme. Je me sens chanceuse d’avoir eu la carrière que j’ai eue, d’avoir pu vivre de ma passion pendant 25 ans, avec la liberté de mouvement qu’offrait l’UE. J’ai tout aimé de ma vie de musicienne : apprendre auprès de musiciens étrangers, voyager... Aujourd’hui, entre le Brexit et la pandémie, notre vie de musicien est plus que jamais incertaine, et si j’espère que l’avenir s’éclaircira peu à peu, je ne suis pas d’accord avec le gouvernement qui parle d’un retour à la normale. Il n’y aura pas de retour en arrière… »

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous