Musicora 2021 décalé à novembre

Mathilde Blayo 06/04/2021

La 31e édition du Salon, qui devait se tenir du 4 au 6 juin, se tiendra finalement du 19 au 21 novembre 2021. David Dugaro, directeur général du Salon, nous explique les raisons de ce report.

Pourquoi avez-vous pris cette décision ?

Nous avons choisi de décaler le Salon du 19 au 21 novembre car les contraintes sanitaires d’aujourd’hui, et qui seront peut-être toujours d’actualité début juin, ne nous permettent pas de le tenir dans de bonnes conditions. Les salles de concerts ne sont toujours pas ouvertes, elles ne le seront probablement pas plus le 4 juin, or Musicora se tient dans une salle de spectacle, à la Seine musicale. Nous tenions à ce que l’édition 2021 ait lieu malgré tout, alors que l’édition 2020 a été annulée. Nous ne voulions pas annuler le Salon deux années de suite. Pour reporter nous avons choisi le mois de novembre, proche de Noël, suffisamment décalé de la rentrée de septembre qui est très chargée pour certains exposants. Cela a été difficile de trouver un créneau avec la Seine Musicale qui a aussi énormément de concerts reportés sur cette période ; mais nous y sommes arrivés !

Les exposants sont-ils aussi nombreux que les années passées ?

Une grande partie de ceux qui devaient être là en 2020 avaient déjà reporté leur présence à 2021.

Depuis que nous leur avons communiqué le report en novembre, aucun ne s’est retiré. Tous s’attendaient à ce que l’on décale et sont vraiment heureux que nous n’annulions pas. L’événement n’est pas en péril aujourd’hui et c’est essentiellement grâce à leur confiance et au maintient de leur participation. C’est dur économiquement, mais il y a aussi des aides de l’état qui permettent de se projeter sans trop de difficulté. Nos tarifs, pour les exposants comme pour les visiteurs, ne changent pas.

Craignez-vous une faible fréquentation ?

Il faudra voir quel est l’environnement sanitaire à ce moment-là. Aujourd’hui, quand nous envoyons nos vœux ou nos newsletters, les retours sont très positifs, les visiteurs attendent vraiment la tenue du Salon. Une fois que la situation permettra de retourner dans les salles de spectacle, les cinémas, les théâtres, je pense que les gens y retourneront deux fois plus qu’avant.
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous