Danse et théâtre : réforme du concours de directeur

Mathilde Blayo 13/04/2021

Le concours interne de direction de conservatoire est enfin accessible aux danseurs et aux comédiens.

Jusqu’à peu, le concours interne de directeur de conservatoire était toujours inaccessible aux danseurs et comédiens. Cela jusqu’à la mobilisation récente de plusieurs acteurs du secteur. Viviane Serry, directrice du CRR de Nantes venue de la danse, s’est indignée en octobre dernier de voir « cet archaïsme toujours en place malgré nos alertes. Philippe Ribour, inspecteur musique à la DGCA, m’a tout de suite contactée pour me dire qu’on pouvait se mettre en chantier sur ce sujet. » Avec un panel de professionnels, ils ont travaillé sur des épreuves accessibles aux comédiens et aux danseurs, qui correspondent à l’esprit du concours. « Mais il fallait ensuite passer de l’intention du ministère de la Culture à la réalité de la fonction publique territoriale », explique Emmanuel Kirklar, inspecteur de la musique et trésorier du Spedic. 

Ce syndicat des personnels de direction des conservatoires se positionne alors comme relais auprès du Conseil de la fonction territoriale. Le 8 février dernier, le Conseil a alors validé le principe de cette modification de texte et les propositions pour les nouvelles épreuves.

Diversifier les profils

« Jusque-là, les épreuves s’adressaient aux musiciens classiques, avec un niveau d’écriture poussé, explique Viviane Serry. Nous avons proposé des épreuves d’analyse pour la danse, le théâtre, et, pour la musique, il y a le choix entre écriture et analyse. » Une ouverture qui permettra ainsi de diversifier les profils de directeurs alors même que le métier est en crise de recrutement et en manque de féminisation (24 % de femmes).

« Il y a eu une trentaine de nouveaux directeurs depuis sept ans mais avec la pyramide des âges, il en faudrait une centaine, indique Emmanuel Kirklar. Beaucoup de postes de directeurs sont aujourd’hui occupés par des “chargés”, des professeurs qui pourront ainsi passer le concours interne plus facilement. » Lors d’un sondage adressé à un échantillon d’aspirants directeurs, sur les 81 personnes intéressées par le concours interne, 69 viennent de la danse, 12 du théâtre, dont 70 femmes et 11 hommes. Pour Viviane Serry, « cette réforme est aussi la preuve que lorsqu’on s’associe avec tous les acteurs de notre secteur, tout en revendiquant nos spécificités, on peut aller beaucoup plus loin et rapidement. »

Arrêté du 23 mars 2021 modifiant l’arrêté du 2 septembre 1992 fixant le programme des matières des épreuves des concours pour le recrutement des directeurs d’établissements territoriaux d’enseignement artistique.

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous