Les salles de concert sont prêtes pour une réouverture mi-mai

Mathilde Blayo 15/04/2021

Emmanuel Macron préside ce jeudi 15 avril à 18h une réunion sur la réouverture en mai prochain des lieux toujours fermés, notamment les lieux culturels. Témoignages des professionnels du secteur qui se disent prêts à redémarrer.

« Nous sommes prêts et nous avons vraiment besoin de rouvrir, affirme Thierry d’Argoubet, délégué général de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse (ONCT). Nous allons bientôt arriver à notre 19ème captation depuis le 31 octobre. Les musiciens sont éreintés et ont besoin de retrouver l’énergie du public ». La salle de l’ONCT, la Halle aux grains est prête à accueillir les spectateurs, même si la jauge est légère. Les discussions en cours pourraient laisser présager d’une ouverture avec des jauges à 35% de leur capacité en mai, puis 50% à l’été. Pour une structure subventionnée comme l’ONCT, cela ne posera pas de problème économique. De même à la Maison de la Radio et de la Musique où Michel Orier, directeur de la musique et de la création, explique que « l’activité ne s’est pas arrêtée, nous continuons d’enregistrer pour la radio alors cela ne pose pas de problème d’ouvrir au public, même à 35% de nos capacités d’accueil. »

Compensation de billetterie

Malgré son statut de structure subventionné, l’Auditorium et l’Orchestre national de Lyon ont besoin de réponses rapides quant à la possibilité d’une réouverture car « il nous faut un mois d’anticipation pour rouvrir », indique Aline Sam-Giao, directrice générale de l’Auditorium/Orchestre national de Lyon.

Il a ainsi déjà été décidé que la structure resterait fermée jusqu’au 25 mai. L’Auditorium pourrait rouvrir à ce moment là jusqu’à la fin de la saison le 29 juin, malgré la jauge réduite. « Il faudra voir si les billets que nous avons déjà vendus pour la fin de la saison dépassent la jauge autorisée, auquel cas nous devrons rembourser tout le monde et relancer une billetterie, explique Aline Sam-Giao. Pour les concerts d’artiste et orchestres invités, ce sera compliqué de les maintenir avec une jauge à 35 ou à 50%, sauf si l’État remet en place une mesure de compensation de billetterie. »

Les ensembles indépendants espèrent ainsi que les concerts prévus à partir du mois de mai ne seront pas annulés. Lorraine Villermaux, directrice générale des Talens Lyriques assure que « les ensembles sont prêts, ils sont réactifs. Pour nous les choses tombent mal car une production se termine le 13 mai au Châtelet, on ne pourra donc sûrement pas l’ouvrir au public. Les concerts prévus fin mai ont déjà tous été annulés ou reportés. Nous comptons vraiment sur les festivals cet été en France et nous nous tenons prêts. »

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous