Nouveaux chefs de chœur pour l’Orchestre de Paris

Éloïse Duval 03/06/2021

Marc Korovitch et Ingrid Roose prendront la tête de la formation en janvier 2022. Nommés respectivement chef principal et cheffe déléguée du chœur, le binôme nous explique comment il entend développer la structure. 

Formé en Suède et aux Pays-Bas, Marc Korovitch dirige depuis 2019 le Chœur de la radio suédoise. Porté par le chant choral qui imprègne les phalanges scandinaves, le chef entend insuffler cette dynamique au Chœur de l’Orchestre de Paris : « Ce qui m’a amené à la tête de ce chœur, c’est la volonté de fédérer les amateurs passionnés qui le composent et répondre au travail de l’Orchestre de Paris et de la Philharmonie ». Composé de 350 musiciens amateurs, le chœur de l’Orchestre de Paris se déploie en contrepoint de l’orchestre composé, lui, de musiciens professionnels : « Il n’y a pas de concurrence entre l’orchestre et le chœur, en dépit de la différence de statut des musiciens et des chanteurs. Bien au contraire, ils se nourrissent l’un de l’autre, et se complètent plus qu’ils ne s’affrontent. Ce sont deux forces totalement concomitantes, et pas du tout antinomiques », explique Marc Korovitch, qui succède avec sa collègue à Lionel Sow, à la tête de la formation depuis 2011. 

De son côté, la cheffe estonienne Ingrid Roose qui co-dirigera le chœur en tant que cheffe déléguée est impatiente de retrouver le chœur qu’elle a récemment dirigé : « J’ai ressenti une très belle connexion avec le chœur. Tous les chanteurs essayaient de répondre à ce que je leur donnais comme indications, et la connivence musicale que j’ai ressentie alors me rend impatiente de commencer notre travail en janvier prochain »

Projets pédagogiques

« Nous allons transmettre aux enfants la beauté du chant choral en les intégrant pleinement au processus créatif. Pour cela, nous aimerions les initier aux chants français, baltes et scandinaves, en les mettant en relation avec les chanteurs et les musiciens, et ainsi nourrir leur esprit de projets artistiques », détaille Marc Korovitch. Au-delà de ces projets éducatifs, le chef nourrit la volonté de mettre le corps au cœur de la pratique du chant choral, afin de tendre vers ce qu’il nomme « un art total » : « Si les projets éducatifs irriguent notre projet avec le chœur, nous sommes impatients de nous mettre au travail afin de mettre en valeur ces chanteurs amateurs qui, par leur investissement et leur passion, contribuent à transmettre l’amour du chant choral, qui est une des plus belles choses au monde », conclut le chef. 

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous