Rencontres professionnelles de la Salle Cortot

Antoine Pecqueur 06/07/2021

Les acteurs du monde musical se retrouvent mardi 28 septembre pour une journée de débats. L’occasion de repenser le fonctionnement du secteur après la crise sanitaire.

La reprise des concerts est à la fois source de joie et d’inquiétude. Bonheur évidemment de retrouver (enfin !) la scène et le lien avec le public, en chair et en os et non plus par le biais des plateformes numériques. Mais crainte aussi en raison de la fréquentation encore timide des spectateurs dans de nombreuses manifestations, dues tant aux annonces parfois contradictoires du gouvernement qu’à l’inquiétude autour des variants.

Cours en ligne : atouts et inconvénients

Il est donc peu de dire que la rentrée de septembre sera une période cruciale pour la relance du secteur. Mais justement quelle relance imaginer, alors que la crise sanitaire a plus que jamais questionné nos responsabilités sociales et écologiques ? En partenariat avec l’Ecole normale de musique et Culturevent, La Lettre du Musicien organise mardi 28 septembre, de 9h à 18h, les Rencontres professionnelles de la Salle Cortot à Paris. Un événement dédié à tous ceux qui font vivre la musique aujourd’hui : professeurs de conservatoire, musiciens d’orchestre et d’ensemble, administrateurs, agents... Une journée entière de décryptage, de débats pour nourrir la réflexion mais aussi apporter des données pratiques, chiffrées. La parole sera donnée aux différents acteurs de la chaîne. A commencer bien sûr par les musiciens qui témoigneront de leurs aspirations à réinventer certaines pratiques. Les directeurs de conservatoires nous diront ce que cette crise a pu aussi créer comme opportunités, les atouts et les inconvénients des cours en ligne. Une belle matière à débat !

 Le rôle du Centre national de la musique

Nous ferons le point sur le rôle des orchestres et des opéras, au moment où deux missions doivent apporter des réponses politiques sur ce sujet. L’économie sera aussi au cœur de la journée : quel modèle financier repenser pour le secteur, avec désormais le rôle majeur confié au Centre national de la musique. Son président, Jean-Philippe Thiellay, sera l’un de nos invités. Et quid du mécénat pour la culture après la crise ? Là aussi, il nous importera de mêler données chiffrées et prospective à moyen et long terme. Enfin, quel doit être le rôle environnemental des acteurs culturels ? Alors que le réchauffement climatique menace désormais notre quotidien, l’heure est à l’urgence. Artistes et chercheurs nous donneront leur point de vue pour améliorer les pratiques, depuis la conception des décors d’opéras jusqu’aux tournées en train ou même à vélo des ensembles !

Cette journée se veut résiliente, en apportant à toutes et à tous des solutions. Face à une situation de crise, qui après sa dimension sanitaire risque d’impacter fortement l’économie et le social, le monde culturel se révèle plus que jamais essentiel. Le réinventer est dès lors un objectif enthousiasmant. Rendez-vous le 28 septembre pour débattre et échanger, en vrai !

> Le programme complet ici

> Inscriptions ici 

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous