Hommage à Boltanski : « entendre la vérité d’un son »

Franck Krawczyk 15/07/2021

Le compositeur Franck Krawczyk rend hommage à l’artiste plasticien Christian Boltanski, mort mercredi 14 juillet, et avec qui il a collaboré sur une quinzaine d’installations, dont Personnes au Grand Palais et Fosse au Centre Pompidou. Il revient sur son lien à la musique.

« Je l’entends déjà : "Ah mais moi, je n’y connais rien, et je suis totalement sourd!"

Qu’il me soit permis alors de raconter une anecdote pour le vérifier.

Lors d’un dîner organisé en 1998 chez Jean Kalman (NDLR : créateur de lumières, fidèle complice de Christophe Boltanski), j’avais décidé de venir avec mon accordéon d’enfant afin d’éviter l’incontournable piano du salon pour montrer mon travail. J’ai joué, sans aucune préméditation un extrait - O Mensch! - de la 3e symphonie de Mahler, très ralenti et sans expression.

Sa réponse fusa: "Est-ce que vous voudriez bien jouer ce morceau pendant trois heures d’affilée, dans le froid ?". Curieux, j’acceptai. Quelques mois plus tard, dans un lieu glacial, il m’installa sur une petite estrade avec au-dessus de ma tête une simple ampoule et ainsi durant la performance, je commençais à comprendre ce qu’était le véritable rapport de Christian à la musique.

La légende familiale voulait que mon père ait appris l’accordéon dans une cave, à l’insu de ses propres parents et qu’il s’éclairait les nuits d’hiver a minima pour ne pas les alerter, en jouant sans volume sonore, et sans doute très lentement. Et c’est cela que je restituais à mon tour malgré moi sur cette petite scène, grâce à cette oreille si pertinente qui avait su entendre dans un salon confortable ce que j’ignorais alors du plus profond de moi-même.

Entendre la vérité d’un son produit par-delà toute référence culturelle, et retrouver en lui les traces de la vision qui l’anime, voilà le musicien Christian. »

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous