Jehan Alain (1911-1940)

Jacques Bonnaure 28/02/2011
Né il y a tout juste cent ans, le 3 février 1911, Jehan Alain a laissé, malgré sa brève existence, un œuvre important qui a toujours la faveur des interprètes.
Toute question musicale mise à part, Jehan Alain appartient à une sorte d’élite esthétique et éthique de la musique française. D’une certaine manière, son destin peut se comparer à celui d’Albéric Magnard mort pour avoir fait feu sur le premier Allemand pénétrant dans sa propriété en 1914.

Pour lire la suite (95 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous