Les sociétés civiles au cœur du débat politico-économique

02/05/2011
Proposition de loi visant à restreindre le droit d’auteur, menaces sur la rémunération pour copie privée, inquiétudes liées à l’essor du numérique... les sociétés civiles (Sacem, Adami, Spedidam) sont aujourd’hui confrontées à de nombreux défis. Etat des lieux.
Le droit d’auteur et les droits des artistes-interprètes sont-ils menacés ? Le tournant libéral de notre époque semble parfois entrer en contradiction avec la notion de propriété intellectuelle. Plus que jamais, les sociétés civiles doivent donc défendre les intérêts des musiciens, qu’ils soient compositeurs (Sacem), solistes (Adami) ou musiciens d’orchestre (Spedidam). Leur mission est néanmoins confrontée à des pressions particulièrement fortes venant du monde politique et industriel.

Pour lire la suite (97 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous