La Lettre du Musicien: Pourquoi les opéras sont condamnés à vivre sous perfusion (Les Echos)