La Lettre du Musicien: La Garde républicaine à l’AFO